Besoin d’un conseil juridique
Contactez un conseiller juridique gratuitement Reformulez votre demande en ligne Bénéficiez de l’aide d’un avocat conseil spécialisé

Les avertisseurs de zones de dangers bientôt remis en question

Un décret pourrait remettre en question, les avertisseurs de zones de dangers ou à risques contenues dans plusieurs applications assistantes à la conduite.

Un clic sur une application mobile est voilà des milliers d’automobilistes prévenus de la présence de policiers dans un lieu précis. Cette pratique est encore autorisée mais plus pour très longtemps. Ces applications, des milliers d’automobilistes s’en servent tous les jours, mais un décret va bientôt peut être bloqué certaine utilisation.

Jusqu’ici, seuls les détecteurs ou brouilleurs de radars étaient illégaux. Mais le futur décret va plus loin : interdiction de signaler les radars avec un boitier types TomTom, même chose pour les réseaux sociaux et applications mobiles.

Pour certains automobilistes, le fait d’utiliser ces applications leurs permettaient d’éviter le danger et pas seulement que pour les radars. Pour empêcher ces signalements, la gendarmerie pourra demander à l’opérateur de couper le service dans une zone précises 24h maximum. But du décret est de rendre les forces de l’ordre invisibles et pas seulement pour les contrôles de vitesse.

Le texte a été envoyé à la Commission Européenne qui a trois mois pour donner son avis. Si le décret est adopté, une seule vielle technique sera toléré, l’appel de phare.

Besoin D'une Assistance?
Nos points forts
Assistance juridique
gratuite
flesh Mise en relation avec
un avocat spécialisé
flesh Conseil juridique clair
et pertinent

Rappel Gratuit immédiat

×